"Le travail en quête de liberté​" / RV Artémis

Présentation de la conférence :

Les plus engagés dans les métiers des études, de la recherche, du conseil et de l’intervention sont de plus en plus enclins à expérimenter des formes nouvelles de travail qui les sortent de la condition salariale, ou bousculent, à l’intérieur du rapport de subordination, les relations professionnelles traditionnelles. De fait, en cabinet comme en service interne, le professionnel salarié est plus que jamais confronté aux tensions qui naissent entre son investissement dans l’activité et le lien de subordination qui le lie avec un employeur qui est aussi, souvent, un « pair » ; et de même, le professionnel dirigeant se trouve parfois en porte-à-faux quand son ambition de dépasser la relation hiérarchique classique ne fait pas assez sens pour être vraiment partagé.

Mais cette quête de formes renouvelées d’engagement dans l’activité ne se fait sans risques. Même dégradé le salariat reste la voie privilégiée d’accès aux formes instituées de protection sociale (chômage, santé, retraite) et de régulation des rapports au travail, de sorte que certaines déconvenues, à tout le moins nombre difficultés accompagnent ces « avancées ».

Celles et ceux des jeunes qui se lancent dans cette aventure d’un métier pensé sur des bases organisationnelles réinventées sont encore plus exposé(e)s à ces tensions que leurs ainé(e)s, même si c’est aussi souvent avec leur soutien que ces formes s’inventent. De fait, cette recherche intéresse l’économie du milieu professionnel tout entier.

La conférence ATEMIS du 27 novembre 2014vous invite à faire à faire le point et à engager la réflexion ensemble sur ce qui émerge dans l’activité des métiers des études, de la recherche, du conseil et de l’intervention –particulièrement dans le cas le travail est la matière même de ces métiers. Pour ce faire elle convier dans ce débat qui ne peut pas s’imaginer sans eux, des jeunes engagé(e)s d’as des « solutions » nouvelles et/lu dans des dispositifs de réflexion sur de nouvelles formules organisationnelles.

Des membres de PAJ (Projet Atemis Junior) et des membres de la commission JPR (Jeunes Pratiques en Réflexion) installée à leur demande par de jeunes ergonomes de la SELF, témoigneront et débattront avec Christian du Tertre et Francois Hubault lors de cette première conférence de l’année 2014-2015

ESCP Europe – 79 Avenue de la République – 75011 Paris