Subjectivité et travail : entre mal-être et bien-être.

Colloque organisé par le CRTD http://crtd.cnam.fr/laboratoire/

La promotion de la santé au et par le travail suppose une approche dialectique, intégrant l’investigation des conditions et modalités du travail comme cause de vulnérabilité et comme opérateur de santé.

Elle suppose aussi de mettre en débat les pratiques développées en réponse aux préoccupations et demandes sociales émanant des milieux de travail. Au sein même des organisations émergent en effet des questionnements autour des contraintes et ressources de l’activité, de la construction et du développement de la santé, des métiers, de la souffrance et du plaisir au travail, des empêchements, impasses et dégagements, de la créativité et de l’inventivité au travail, des nouvelles formes de souffrance, des « risques psychosociaux », des épreuves identitaires, des diverses formes de maltraitance et de résistance… Les dispositifs d’accompagnement individuel, d’intervention, de recherche-action peuvent être analysés et discutés au prisme de ce nouveau paradigme de la santé comme développement de la puissance d’agir.

Ce symposium entend rassembler une diversité d’approches disciplinaires (ergonomie, psychologie du travail, médecine du travail, sociologie, économie, droit, philosophie, psychanalyse, etc.) afin d’éclairer et débattre des concepts de santé – comprise dans ses dimensions physique, psychique et sociale – et de travail, ainsi que de leurs interactions. De même, il vise à réunir des praticiens de différents contextes culturels et différents métiers mais qui sont tous engagés autour de cette visée d’humanisation du travail.

LA HAVANE - CUBA