LE TRAVAIL DE PSYCHOLOGUE DU TRAVAIL DISCUTE A l’ICAP

Prendre soin du métier de psychologue du travail afin de soutenir le développement des métiers : conditions éthiques d’un travail vivant

Le-la psychologue du travail vise à restaurer les promesses du travail.

Affirmant la centralité du travail, il-elle crée les conditions permettant aux personnes de se positionner en tant que sujet et non victime de leur destin professionnel, par le développement de leur pouvoir d’agir. Il-elle cherche à renforcer ou à rétablir les dynamiques collectives face aux pratiques d’individualisation. Nous proposons de débattre des modes de réappropriation individuelles (C. Chatellierintervention 1) et collectives (intervention 2, A Madrièresintervention 2) de ces promesses du travail. Les modalités du développement du pouvoir d’agir et de la controverse sur la qualité du travail seront discutées à partir d’exemples concrets d’interventions. Des interventions qui sont souvent amenées à remettre en cause, à bousculer, différentes formes d’idéologies défensives, idéologies de métiers, managériales ou organisationnelles.
Face à la complexité des situations rencontrées dans cet exercice, les psychologues du travail ne pratiquent guère une psychologie appliquée. Mais ils s’appliquent à développer avec soin leurs méthodologies et leurs concepts. Pour ce faire, des psychologues cliniciens du travail instituent des modalités d’intervision entre praticiens. Nous proposons de discuter de ces modalités et de ce qu’elles inscrivent dans le rapport avec les sujets : fonctionnement en binôme dans les interventions comme espace de travail agi tout autant qu’agissant (intervention 3, M Pietri et MF Custosintervention 3) ; travail au sein d’une association de psychologue du travail « penser ensemble le travail » dans le but de construire les règles de métier et une trans-subjectivité de métier (intervention 4, AS Gregoire et Z Youakimintervention 4).
Objectifs

  • Débattre des conditions de réappropriation des promesses du travail par les individus et les collectifs et mettre en visibilité ces réappropriations.
  • Discuter des modalités d’intervision instituées par des psychologues du travail et de ce qu’elles inscrivent dans le rapport avec les sujets et les collectifs qu’ils accompagnent.

Texte generalTexte general

Intervention 1 : « Dépsychologiser » les problématiques de travail pour sortir des impasses, C. Chatellier

« Dépsychologiser » les problématiques de travail pour sortir des impassesRésuméPrésentationPrésentation                         

Intervention 2Le collectif et le développement du pouvoir d'agir

Le collectif et le développement du pouvoir d'agirRésuméPrésentationPrésentation

Intervention 3Faire binôme, une exigence de travail pour soigner l’activité, M. Pietri et M-F Custos

Faire binôme, une exigence de travail pour soigner l’activitéRésuméPrésentationPrésentation M-F CustosPrésentation M PietriPrésentation M. Pietri

Intervention 4Penser ensemble le travail, A-S Grégoire

Penser ensemble le travailRésuméPrésentationPrésentation

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau